5 règles pour bien choisir son auto-école

L’auto-école est un établissement de conduite qui assure la formation théorique et pratique des aspirants au permis de conduire. L’enseignement dispensé permet aux apprenants d’éviter les dangers de la circulation et de prendre en considération les autres usagers de l’espace routier. Voici un ensemble de règles que vous devez respecter au moment de faire le choix de votre auto-école.

A lire aussi : Peugeot Concept P2X : retour de la moto chez Peugeot

1.   Enquêter sur la réputation de l’auto-école

Avant de confier votre formation à une auto-école, vous devez vérifier sa réputation. En effet, l’avis d’autres apprenants vous permettent de vous faire une idée de la qualité de la formation dispensée. Aussi s’informer de l’expérience des autres vous permet d’avoir un avant-goût de ce qui vous attend. Pour vérifier la réputation de l’école de conduite, consultez des sites de comparateurs d’auto-écoles en ligne pour avoir des informations précises sur le taux de réussite, la tarification, et même l’historique.

2.   Comparer les tarifs de l’auto-école

Le cout de la formation varie d’une école à une autre. Ces prix doivent être connu de tous par affichage à l’extérieur et à l’intérieur de l’école voire sur son site internet. Vous devez donc vous informer sur le tarif des 20 heures de conduite minimum et des heures supplémentaires. La moyenne du forfait appliqué par les auto-écoles est de 35 heures. Vous devez prendre en compte ces éléments pour comparer les tarifs. Si cela vous semble compliqué, consultez simplement un comparateur qui évalue tous ces éléments.

A voir aussi : Quel permis de conduire pour tracter une caravane ?

3.   Vérifier les mentions obligatoires du contrat

Pour qu’un contrat de formation dans une école de conduite soit valable au sens de la loi, elle doit comporter plusieurs éléments :

  • le prix des heures de formation : il est déterminé en fonction du nombre prévisionnel d’heures de formation. Pour cela, l’évaluation du niveau du candidat doit avoir lieu avant le début de la formation.
  • les frais administratifs : tous les frais liés aux démarches et formalités administratives qu’exige l’auto-école. À ce niveau, soyez très vigilant parce que la loi Macron interdit les frais de présentation à l’examen du permis de conduire.
  • le paiement : le contrat doit préciser clairement les modalités de paiement et l’échelonnement
  • les frais de résiliation : vous pouvez être amené à résilier le contrat de formation pour des raisons comme le déménagement, le mauvais taux de réussite ou les heures de conduites peu abordables. Pour ces cas de figure, les conditions de résiliation doivent être mentionnées dans le contrat.

4.   Choisir votre auto-école par rapport à la proximité et votre disponibilité

Pour réussir l’examen de conduite et du Code de la route, vous devez être très assidue. Cela suppose que vous ne ratez aucune séance et que vous vous impliquez. Le choix d’une auto-école non loin de chez vous facilite donc la tâche. Vous n’aurez pas d’excuse valable pour ne pas vous y rendre. Aussi, les heures de formation dans votre auto-école doivent concilier avec vos heures de repos pour que le travail ne soit pas un empêchement.

5.   Vérifier le numéro d’agrément de l’auto-école

Aux termes de l’article L. 213-1 du code de la roue, l’ouverture d’une école de conduite doit se faire suite à la délivrance d’un agrément de la préfecture. Le numéro d’enregistrement doit être bien visible aussi bien dans les locaux que sur tous les documents et publicités. Ce numéro d’enregistrement vous garantit que vous avez affaire à une auto-école agréée.