Comment résilier son assurance auto ?

L’assurance automobile est obligatoire quel que soit le type de véhicule. À partir du moment où vous concluez un contrat d’assurance automobile, vous avez quitté l’engagement pour un an. A la fin de cette période, il est maintenant tout à fait possible de résilier votre assurance automobile à tout moment avec ou sans raison.

Différentes sont les raisons qui vous demandent de le faire annuler votre assurance auto  : de meilleurs prix, des garanties plus intéressantes, des offres plus raisonnables ou un changement dans votre situation personnelle et/ou professionnelle.

A lire aussi : Comment choisir son assurance auto au meilleur prix ?

Dans ce En ce sens, certaines lois ont été mises en vigueur pour faciliter la résiliation du contrat pour l’assuré et pour lui permettre de rompre librement son contrat sans être obligé de justifier le contrat.

Contrairement à ce que vous pourriez croire, le processus est très simple, à condition que les règles et procédures juridiques soient respectées.

A lire en complément : Assurance auto au tiers ou tous risques : quelle différence ?

En effet, grâce à la Loi Chatel et le loi de Hamon, le client peut se permettre d’être plus exigeant et de rivaliser entre les différentes compagnies d’assurance automobile. Bien que ces deux lois simplifient la tâche de l’assuré, certains assureurs peuvent rendre cela très difficile.

Vous apprendrez comment résilier correctement votre contrat d’assurance automobile et comment vous pouvez bénéficier de la loi et le laisser jouer à votre avantage si votre assureur ne souhaite pas résilier votre contrat.

lire Vous aussi — Assurance auto : conseils pour négocier votre contrat

Que disent les lois :

Depuis l’adoption des lois Chatel et Hamon, il est vraiment plus facile de résilier votre contrat d’assurance au moment souhaité. Le changement d’assureur est devenu très courant.

La loi Hamon : annulez votre contrat d’assurance à tout moment !

La loi Hamon a été adoptée en 2015 afin que l’assuré puisse changer d’assurance à tout moment, à condition que l’assurance ait été dépensée pendant un an. Par conséquent, le client peut résilier son contrat sans donner de raison.

Il suffit d’envoyer une lettre recommandée avec confirmation de réception à l’assureur. Le délai de préavis prévu par la Loi Hamon est de 30 jours.

Rappelez-vous : Avec la loi Hamon, le client peut très bien changer d’assurance au bon moment sans pénalité ou des frais supplémentaires.

De plus, ce processus permet à votre nouvel assureur d’effectuer les procédures d’annulation pour vous, tout en prenant soin de la récupération et du transfert de votre dossier. Votre ancien assureur ne doit en aucun cas refuser votre annulation.

Lire aussi – changer mon assurance automobile, procédures

Le Chatel Act : Il joue en votre faveur !

Depuis son entrée en vigueur, Chatel Act exige que votre assureur vous rappelle le délai de résiliation de votre contrat en vous envoyant une notification d’expiration. La compagnie d’assurance doit donc vous informer clairement que vous avez le droit de ne pas renouveler votre contrat à la prochaine date d’expiration.

En ce sens, la loi Chatel stipule que vous serez avisé plus de deux mois et 15 jours avant que la loi Châtel ne soit transmise à la Loi Chatel. date d’expiration de votre contrat.

Si vous recevez ce courriel moins de 15 jours avant la fin de la période de préavis, vous disposerez de 20 jours supplémentaires pour annuler votre police d’assurance.

Si vous ne recevez pas de courriel ou si vous le recevez après la date d’échéance, vous avez le droit d’annuler votre assurance à votre convenance et sans préavis.

Sachez que la supervision de votre assurance automobile peut très bien se produire. Par conséquent, si votre assureur oublie ou néglige de vous envoyer un message, la loi Chatel jouera en votre faveur et vous n’aurez aucune obligation envers votre ancienne assurance. Et même cette fois, votre assureur n’a pas le droit de refuser d’annuler le contrat d’assurance.

Lire aussi – Ce que vous devez savoir sur l’assurance automobile autorisée

Quand annulez-vous votre assurance automobile ?

Tout d’abord, la voiture est une propriété qui doit nécessairement être assurée. Dans ce cas, si vous souhaitez annuler votre assurance, vous devez préparer les étapes suivantes pour signer un nouveau contrat. Quand peut-on annuler un contrat d’assurance ?

Dès l’adoption de la date du premier anniversaire du contrat d’assurance :

Une fois la période d’engagement d’un an terminée, vous pouvez annuler votre police d’assurance automobile à tout moment. Toutefois, vous devez respecter un délai de préavis d’un mois. Cette approche a été grandement simplifiée depuis 2015. Notez également que si votre véhicule est volé ou pétre, le contrat d’assurance sera automatiquement résilié à moins que cette perte ne soit couverte par l’assurance.

Donc, annulez si vous voulez, mais faites attention à la période de préavis !

D’autre part, le contrat d’assurance dans certains les cas sont clôturés en dehors du terme. On parle de licenciement pour raison.

Annuler son contrat un an avant l’engagement :

Vous pouvez le faire si vous avez un modèle. En cas de vente de votre voiture, mais aussi en cas de changement dans votre situation professionnelle ou personnelle, les lois de Hamon et de Chatel tiendront compte de ces changements et vous permettront d’annuler votre assurance. Les changements apportés à votre situation personnelle ou professionnelle comprennent : déménager, changer votre état matrimonial et changer votre statut d’emploi (chômage, pension, etc.).

Afin de ne pas être confronté à un rejet de la part de votre assureur, parlez-lui exactement de votre nouvelle situation et de l’impact que ce changement peut avoir sur le risque garanti. Dans cet esprit, vous pouvez vérifier si ces événements affectent le risque garanti en demandant un devis à votre assureur pour votre nouvelle situation.

Enfin, n’oubliez pas de mettre à jour votre assureur dans un délai maximum de 3 mois après ces changements.

En savoir plus sur l’assurance automobile après un retrait de permis ?

Votre assureur refuse d’annuler votre assurance auto. Voici comment cela fonctionne

En général, la procédure de résiliation de l’assurance est simple. En fait, il suffit d’écrire une lettre de résiliation claire et précise et de l’envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception.

Conseils pour vous assurer de pouvoir annuler votre contrat :

Votre ancien assureur peut s’excuser pour avoir refusé d’annuler votre assurance automobile. Il est donc préférable de fournir à votre nouvel assureur une pour instruire les procédures de résiliation.

Il arrive aussi que l’assureur refuse de résilier votre assurance sous prétexte que vous avez dépassé la période de préavis. Dans ce cas, rappelez-vous la loi Hamon, qui vous permet de résilier votre contrat à tout moment !

Doublez vos lettres

Certains assureurs peuvent dire qu’ils n’ont pas reçu de demande de résiliation de votre nouvel assureur. Il est alors conseillé de doubler la demande de votre nouvel assureur avec une lettre expliquant votre désir d’annuler votre assurance et toujours envoyer une lettre recommandée avec confirmation de réception.

Si le premier contrat n’a pas encore été résilié et que vous avez été obligé de payer deux primes, envoyez une lettre à votre nouvelle assurance pour récupérer le montant payé.

Défendre un éventuel refus de votre assureur

Si vous cliquez sur un refus d’annuler Envoyez un courriel à votre assureur au service à la clientèle de l’assurance concernée. Dans la grande majorité des cas, cela suffit pour conduire à la résiliation souhaitée.

Notez que le changement de votre assureur n’annule pas le paiement des dommages déjà couverts par votre ancien assureur. Et encore une fois, en cas d’indemnisation, vous pouvez envoyer une lettre au service à la clientèle de l’assureur.

Enfin, nous vous recommandons de comparer les différentes offres d’assurance automobile en ligne pour faire un bon choix.

vous pourriez aussi aimer