Que faire de sa moto en RSV ?

Si votre moto vient d’être inscrite en RSV (Réparations Supérieures à la Valeur), alors cet article va vous intéresser ! Vous vous demandez peut-être en effet quoi faire de votre véhicule car il n’est plus utilisable. Que faut-il faire si votre moto est déclarée comme étant une épave ? Avez-vous le droit de la vendre ? Cet article vous explique tout ce que vous devez savoir.

Vendre sa moto en RSV : comment faire ?

Avant toute chose, il est bon de faire le point sur quelques éléments utiles. Il existe en effet plusieurs acronymes que vous avez peut-être lu dans des documents envoyés par votre assureur. Une liste de termes à connaître :

A voir aussi : L’assurance moto : à quoi ça sert exactement ?

  • RSV : Réparations Supérieures à la Valeur
  • RIV : Réparations inférieures à la valeur de remplacement à dire d’expert
  • VEI : Véhicule économiquement irréparable
  • VRADE : Valeur de remplacement à dire d’expert ou valeur avant sinistre
  • VGA : Véhicule gravement accidenté

Quand la procédure RSV a été effectuée sur votre moto par un expert, une offre vous est alors faite par votre assureur. C’est une offre de rachat de l’épave, une somme d’argent donnée en échange (la VRADE). A ce moment-là, vous pouvez accepter l’offre afin d’obtenir la VRADE (la franchise est soustraite). La compagnie d’assurance se charge elle de son côté, de la revendre pour pièce détachées ou pour la faire réparer par un professionnel. Si vous choisissez de refuser l’offre, la préfecture est informée par l’assureur que la carte grise ne doit pas être transférée. Vous êtes donc dans l’impossibilité de revendre votre moto en RSV, à moins qu’il s’agisse d’un professionnel.

Lire également : Entretenir sa moto, que peut-on faire soi-même ?

Réparer sa moto RSV et la revendre

Dans le cas où l’expert a estimé que la moto est réparable, vous pouvez décider de la remettre en état. Il faut savoir toutefois que propriétaires de deux-roues déclarés RSV ne sont pas autorisés à effectuer eux-mêmes les réparations. C’est un élément important à savoir si vous souhaitez revendre par la suite la moto.

Une fois que le véhicule est réparé, un professionnel doit vérifier la conformité des réparations. Ce passage devant un expert permet d’obtenir une attestation de conformité et ainsi de récupérer la carte grise de la moto.

Même si votre moto en catégorisée en RSV, il convient de l’assurer pendant que vous la réparez. Il est important en effet qu’un véhicule soit couvert par une garantie responsabilité civile, et ce même s’il reste immobilisé.

Vendre sa moto pour pièces détachées

Il se peut qu’une personne soit intéressée pour acheter une moto accidentée. Il vous est possible dans ce cas de vendre votre moto en pièces détachées. Vous pouvez consulter des boutiques en ligne de constructeurs et de revendeurs afin de prendre connaissance des prix. Connaître la valeur des pièces détachées vous permettra de fixer un prix plus juste si vous avez une épave de moto à vendre.

Si vous souhaitez vendre le moteur séparément, vous devez avoir un minimum de connaissance pour le démonter et le nettoyer correctement. Pour une moto accidentée à l’avant, il convient de vérifier la transmission, les amortisseurs, les roues et les feux de signalisation. Pour une moto accidentée à l’arrière, veillez à vérifier l’état de la fourche, le système de refroidissement et le système de freinage.

 

vous pourriez aussi aimer