Assurance scooter pas cher : nos conseils

Souscrire à l’assurance scooter est obligatoire lorsqu’on possède un deux roues. Contrairement aux voitures, l’assurance de ce véhicule se fait suivant un certain nombre de conditions.

Au regard des avantages liés à la conduite du scooter, le nombre de personnes qui s’intéresse à ce véhicule ne cesse d’augmenter et c’est pour cette raison qu’il faut bien s’informer sur ses conditions d’assurance.

Comment souscrire à son assurance scooter à faible coût ?

Cette assurance peut facilement coûter de centaines d’euros si certains éléments ne sont pas pris en compte. Rouler avec son scooter sans l’avoir assuré au préalable vous expose à de nombreuses sanctions car cela est un délit puni par la loi. Cependant, il est possible que le tarif de son assurance soit revu à la baisse si certains conseils sont appliqués.

A lire également : Les différents types d’assurances temporaires

L’achat d’un scooter d’occasion

L’une des solutions les plus envisageables lorsqu’on souhaite payer moins cher l’assurance de son scooter est d’acquérir un modèle d’occasion. Il est important de préciser que les tarifs d’assurance varient selon la valeur de votre véhicule. Si vous êtes propriétaire d’un deux roues beaucoup moins neuf, son assurance vous coûtera également moins chère. Cependant, il n’est pas conseillé d’opter pour un modèle plus ancien, un scooter de 2 ou 3 ans serait idéal pour ce type d’affaire.

Opter pour un scooter 125 cm3

Contrairement à un deux roues 50 cm3, il est préférable de choisir celui de 123 cm3. En principe, l’assurance d’un scooter plus performant serait beaucoup plus chère que celle d’un modèle moins puissant. Toutefois, cette règle ne s’applique pas à toutes les situations car le scooter 50 cm3, certes moins performant et moins cher à l’achat, serait plus onéreux à l’assurance que son homologue 125 cm3.

A découvrir également : Comment trouver une assurance auto pas chère ?

assurance de scooter

Prendre une formule d’assurance scooter au tiers

Cette astuce est avantageuse si vous êtes propriétaire d’un scooter 125 cm3 d’occasion. Dans ce cas, une assurance tous risque serait moins bénéfique et c’est d’ailleurs pour cette raison que les spécialistes conseillent la souscription à une formule d’assurance scooter au tiers. Il faut préciser que les frais dépensés par votre compagnie d’assurance en cas d’accident seront calculés en fonction de la valeur de votre véhicule or les garanties contre les dégradations ou le vol contenues dans la formule tous risque font augmenter le prix de votre assurance scooter. Ceci étant, l’assureur vous reverserez certainement une faible somme en cas d’indemnité sans oublier le montant de la franchise qu’il faudra prélever dans ce même montant.

Revoir à la hausse le prix des franchises

Elles renvoient aux montants qui sont payés par l’assuré après un dommage. Ces franchises varient selon le type de sinistre et chaque compagnie d’assurance fixe librement la somme des franchises. Toutefois, il est conseillé de bien consulter le devis que vous recevrez. Si vous avez reversé une franchise de 400€ pour la garantie vol de votre deux roues par exemple, en cas de vol, l’assureur rembourse une somme de 1200 euros dont vous ne toucherez que 800€. Plus vos franchises sont importantes, plus votre compagnie d’assurance paiera en cas de sinistre.

Souscrire à une assurance scooter au km

Cette option est une meilleure alternative lorsqu’on parcoure moins de kilomètres en scooter. Votre kilométrage annuel ne doit pas dépasser 2000 à 3000 km. Le fait de rouler peu à scooter vous expose moins aux risques d’accidents et les compagnies d’assurance proposent également des baisses de prix pour ce type d’usager. Vous pouvez facilement réaliser des économies d’une valeur de 20 à 30% sur le montant à débourser pour payer votre assurance. Pour trouver une telle offre, beaucoup de recherches sont nécessaires car les assureurs proposant cette formule sont de plus en plus rares.

Opter pour une assurance scooter avec l’option d’hivernage

C’est une meilleure solution si vous ne rouler à scooter que lorsqu’il fait beau temps. Il ne sert à rien de souscrire à une assurance plein pot en hiver. Certaines compagnies parlent de l’assurance saisonnière et d’autres de l’option hivernage. Votre scooter reste néanmoins assuré pendant l’année bien que certaines garanties sont annulées systématiquement en période d’hiver. Il est également possible de passer d’une assurance tous risque à une assurance au tiers pendant l’hiver. Étant donné que vous avez peu de chances de tomber sur un assureur qui propose l’option hivernage ou saisonnière, le changement de formule pendant l’année peut se faire auprès de toutes les compagnies d’assurance.

En somme, si rouler avec un scooter présente un nombre important d’avantages, il n’en demeure pas moins que ce véhicule expose plus ses conducteurs aux accidents d’où l’importance d’être prudent sur la route. Éviter les accidents serait donc le conseil par excellence pour payer moins pour son assurance scooter d’autant plus que si vous êtes la cause de celui-ci, le malus vous sanctionnera. Par contre, passer plusieurs années sans être à l’origine d’un accident, fait augmenter vos bonus.

Comment trouver la meilleure assurance pour votre scooter ?

Chaque conducteur de deux roues n’attend pas la même chose de son assurance. Il est donc relativement difficile de répondre, de façon nette et définitive. Par contre, nous pouvons vous donner les clés, afin de vous permettre de trouver l’assurance qui conviendra le mieux à votre façon d’utiliser votre scooter. De plus, sachez que si vous voulez souscrire une assurance moto, les conseils que nous allons vous donner ici seront également valables. Avant même de vous mettre à la recherche de votre futur compagnie, il faut se poser trois questions :

  • Quelles sont les garanties qui sont pour vous indispensables ? Nous vous conseillons pour cela de faire le tour des différentes compagnies, pour voir les options qu’elles proposent. Vous pourrez alors faire une liste des choses indispensables, celles auxquelles vous direz pourquoi pas et celles qui vous semblent totalement inutiles.
  • Quel est votre budget ? Attention, vous ne devez pas uniquement regarder le prix de votre cotisation, mais également le prix des franchises. Enfin, il faudra le cas échéant prévoir quelle peut être l’augmentation de cotisation, en cas d’accident responsable.
  • Enfin, regardez les avis sur le service d’assistance de votre future compagnie d’assurance. En effet, quoi de plus désagréable que de devoir appeler dix fois par jour son assureur, pour savoir où en est son dossier.



Une fois que vous pourrez répondre à ces trois questions, vous pouvez vous mettre à la recherche de votre future compagnie d’assurance qui va assurer votre deux roues. Vous pouvez faire les sites des compagnies d’assurance, une par une, ou faire appel à des sites de comparateur d’assurance. Si vous voulez gagner du temps, nous vous conseillons d’opter pour la seconde option, sauf si vous avez vu une garantie uniquement chez un seul assureur. Ensuite, il vous suffira de souscrire et même parfois de payer votre première mensualité directement en ligne.

vous pourriez aussi aimer