La calamine du moteur : pourquoi et comment s’en débarrasser ?

Le moteur thermique est sans doute la découverte la plus utile de tout le temps. Il embarque énormément de véhicules de transport toutes catégories confondues ainsi que les générateurs d’énergie. Le souci avec ce type de moteur c’est qu’avec le temps, des dépôts de calamine se forment. Mais pourquoi ces dépôts se forment-ils ? C’est ce que nous allons voir tout de suite ! Nous verrons ci-après comment faire du décalaminage.

Pourquoi la calamine se dépose-t-elle dans le moteur ?

A lire également : Bonus écologique 2024 : quel impact sur le marché automobile français ?

S’il est en effet nécessaire de faire un décalaminage du moteur thermique de temps en temps, c’est parce que des dépôts se déposent systématiquement. Et quand il y a un peu trop de dépôts de calamine dans le moteur, celui-ci perd en puissance et aura tendance à consommer et à polluer plus. Comment et pourquoi ? Explication !

Avant de comprendre la raison de la formation des dépôts de calamine, il est important de commencer par comprendre le fonctionnement même du moteur thermique. Nous allons donc commencer par là.

A découvrir également : Optimisez votre workflow de développement avec une simulation de code en ligne

Le principe de fonctionnement du moteur thermique est très simple. Il consiste à transformer l’énergie dégagée par une explosion en mouvement linéaire qui sera par la suite transformée en mouvement circulaire par le vilebrequin.

Pour obtenir cette explosion, le moteur a besoin d’une source d’énergie qui se manifeste ici par un mélange précis d’air et de carburant (air/essence ou air/gasoil). Ce mélange est encore brûlé et une fois comprimé, il crée une explosion qui provoque alors la détente du piston et, donc, le mouvement linéaire escompté. Et c’est la même chose qui se produit que ce soit dans un moteur à 2 temps ou à 4 temps.

Le souci c’est que le mélange air/carburant n’est jamais entièrement brûlé. Le reste non brûlé s’accumule ainsi dans le ou les chambres de combustion pour créer le fameux dépôt de calamine. Et plus le temps passe, plus ce dépôt augmente.

À partir d’un certain moment, le ou les chambres de combustion n’offrant plus un volume suffisant pour le bon fonctionnement de la procédure, le moteur se met forcément à perdre en efficacité. C’est là que ce dernier perd en puissance, se met à consommer excessivement et à produire, à terme, une fumée très polluante. D’où la nécessité de procéder à un décalaminage.

Comment décalaminer un moteur thermique ?

Il existe plusieurs stratégies pour décalaminer le moteur. Il y a ceux qui optent pour la manière douce qui consiste à ajouter un additif censé nettoyer le moteur dans le carburant. Pour les autres, rien ne vaut la manière forte et c’est de démonter le moteur pour le nettoyer manuellement pièce par pièce.

Il existe pourtant une solution bien plus simple, mais qui reste très efficace. Elle consiste à nettoyer le moteur à l’hydrogène sans le démonter. L’hydrogène est capable de décomposer les calamines en dissociant les molécules de carbone du reste de la matière. Cette méthode fonctionne même pour décalaminer les pots catalytiques d’échappement.

En passant votre moteur au décalaminage à l’hydrogène de temps en temps, elle gardera ses capacités bien plus longtemps tout en réduisant les risques de panne.

Les conséquences de la calamine sur les performances du moteur

La calamine a des conséquences sur les performances de votre moteur. Les premiers signaux d’alerte sont une perte de puissance, associée à une augmentation de la consommation en carburant. Cela peut se manifester par un comportement anormal du moteur, notamment lorsqu’il est froid ou quand vous accélérez.

Avec le temps, cet encrassement peut aussi causer l’apparition de bruits inhabituels provenant du moteur. La température dans le compartiment moteur augmente et cela peut entraîner des problèmes plus sérieux tels que la détérioration des pièces mécaniques si rien n’est fait pour y remédier.

Les effets peuvent être encore plus dramatiques si la calamine s’accumule au niveau du pot catalytique et obstrue son fonctionnement normal. Vous risquez alors une panne complète du système d’échappement qui pourrait impacter le rendement énergétique global de votre voiture.

Pensez à bien prendre les actions nécessaires pour limiter les risques, mais aussi pour réduire vos coûts liés à l’utilisation excessive de carburant et aux réparations souvent coûteuses pouvant être évitées facilement grâce à un entretien régulier.

Les méthodes de prévention pour éviter la formation de calamine dans le moteur

Les véhicules modernisés ont une approche différente envers la calamine. Les constructeurs automobiles actuels utilisent des systèmes de recyclage des gaz d’échappement, réduisant ainsi considérablement les émissions nocives qui sont responsables de la formation de calamine dans le moteur. Si vous possédez un modèle antérieur, vous devez agir afin de prévenir cette anomalie.

La première technique consiste à utiliser du carburant propre et non contaminé pour éviter l’accumulation rapide de résidus sur le moteur. Vous devez ensuite vous assurer que votre moteur fonctionne correctement.

Vous devez également éviter la présence de particules à combustion incomplète dans ces derniers.

Pour maintenir votre voiture en bon état avec une absence totale ou partielle des dépôts carboniques sur votre bloc-moteur, pensez à réaliser un entretien régulier auprès d’un professionnel tel qu’un garagiste expérimenté pour contrôler parfaitement tous les points importants liés aux performances optimales.

vous pourriez aussi aimer