Qu’est-ce que l’éco-conduite ?

Conduire de façon plus souple et plus attentive est devenue une action citoyenne ces dernières années. Aux côtés du covoiturage, de l’emprunt des transports en commun et de l’usage des vélos libre-service, c’est un moyen de préserver la nature. L’Ademe estime entre 7 à 10 % en moyenne la réduction de la consommation de carburant dans l’usage de cette pratique. Elle sollicite moins le moteur, et limite donc les émissions de CO2 qui détruisent l’atmosphère. Cette conduite écologique et économe a bien un nom ; il s’agit de l’éco-conduite ou conduite éco-citoyenne. Qu’est-ce que c’est l’éco-conduite ? Quels sont ses principes ?

Définition de l’éco-conduite

L’éco-conduite est un comportement qui consiste à conduire de façon responsable, souple et modérée. Elle permet par cette seule action de réduire la consommation de dépenses en carburant et de respecter l’environnement en limitant les émissions de gaz à effets de serre. Elle réduit également le risque d’accident de la route en améliorant la sécurité du conducteur. En savoir plus sur l’éco-conduite ne sera donc pas un exercice difficile. Vous n’aurez qu’à détecter ceux qui pratiquent les gestes de l’éco-conduite. Elle est intelligente, douce, maîtrisée et raisonnée. C’est cette façon de conduire qui caractérisera les éco-conducteurs que vous rencontrerez.

A découvrir également : Technologies automobiles embarquées : les nouveautés 2022

Les principes de l’éco-conduite 

Ils sont au nombre de trois ces attitudes qui régissent l’éco-conduite. En premier, il faut bien démarrer. Cela commence par votre engagement à moins polluer l’environnement et à vous protéger. Avec cet état d’esprit au moment où vous entrez dans votre voiture, vous choisirez certainement une conduite douce (démarrage à froid, vitesse raisonnable…). Ensuite, consommer moins vous aidera sur la route. Vous limiterez l’usage de la climatisation ; vous prendrez une voiture moins lourde, peut-être une remorque à la place d’un coffre toit. Sur le plan des finances, la réduction de la surconsommation sera plutôt un bon point. Enfin, l’entretien de votre véhicule constitue le dernier principe (contrôle technique régulier, pneus bien gonflés…). 

Les avantages de l’éco-conduite pour l’environnement

L’éco-conduite a de nombreux avantages pour l’environnement. Tout d’abord, elle permet de réduire les émissions polluantes. Selon une étude menée par l’ADEME, un conducteur adoptant une conduite souple et anticipative peut réduire ses émissions de CO2 jusqu’à 25% ! Cela représente donc une économie importante en termes d’émissions polluantes. La consommation moindre engendrée par l’éco-conduite permet aussi de limiter les rejets dans l’air et les sols.

A découvrir également : Tout savoir sur le kit cylindre piston de scooter

La pratique de l’éco-conduite contribue à préserver la qualité des paysages naturels ainsi que la faune et la flore qui y vivent. Les gaz d’échappement sont néfastes pour les plantations environnantes, tandis que le bruit généré est source de stress pour leur habitat animal (oiseaux, insectes…).

Et il ne faut pas non plus sous-estimer son impact sur notre santé ; moins nous respirons ces gaz nocifs pour notre santé, meilleurs seront nos poumons ! Pratiquer une conduite douce entraîne enfin des économies financières car vous consommez moins et achetez moins souvent du carburant.

Pour toutes ces raisons-là, vous devez suivre des formations dédiées à cet apprentissage afin d’aider tout automobiliste qui souhaite s’y mettre !

Comment adopter l’éco-conduite au quotidien ?

Maintenant que vous êtes convaincu des avantages de l’éco-conduite, passons à la pratique ! Voici quelques conseils simples et efficaces pour adopter cette méthode au quotidien :

Roulez moins vite. La vitesse est le principal ennemi de la consommation raisonnable. Effectivement, plus vous roulez vite, plus votre voiture consomme du carburant et émet des gaz polluants dans l’atmosphère. En limitant votre vitesse sur autoroute ou en ville, vous pouvez donc réaliser d’importantes économies.

Anticipez les obstacles. Lorsque vous conduisez, gardez une distance suffisante avec le véhicule qui précède afin de pouvoir anticiper ses mouvements et ainsi réduire la fréquence des freinages. Le but est d’éviter les arrêts brusques qui engendrent un grand gaspillage de carburant.

Passez les vitesses correctement. Pour être éco-responsable lorsque vous conduisez une voiture manuelle, il faut passer vos vitesses correctement. Vous devrez accélérer modérément puis changer rapidement vers une marche supérieure sans pousser trop loin les tours par minute (tr/min). Si votre véhicule est automatique, seules deux règles s’imposent : ne pas accélérer brutalement tout en évitant aussi toute utilisation inutile du frein moteur.

Soyez attentif aux signaux routiers : Les feux tricolores sont conçus pour réguler la circulation. Pour limiter votre consommation de carburant inutile, il faut ralentir progressivement plutôt que de freiner brusquement.

Entretenez régulièrement votre voiture. Une bonne routine d’entretien mécanique vous permettra aussi des économies sur le long terme. Des pneus correctement gonflés réduisent la résistance au roulement et donc la consommation en carburant tandis qu’une vidange régulière empêche l’apparition des soucis moteurs qui peuvent faire augmenter considérablement votre consommation.

Adopter l’éco-conduite, c’est un ensemble de gestes simples à réaliser mais efficaces pour préserver notre environnement tout en faisant des économies d’énergie !

vous pourriez aussi aimer