L’impact du Coronavirus sur le transport au Maroc

Dans tout le Maroc, le confinement social adopté pour réduire la propagation du nouveau Coronavirus a causé de nombreux dommages dans tous les secteurs, et en particulier dans le domaine de la location de voitures. Outre les fermetures d’établissements, la demande en matière de location de voiture s’est fortement réduite dans certaines agences de location, non seulement dans le cas des locations journalières et mensuelles, mais aussi dans le cas des conducteurs des voitures de transport.

Dans cet article, nous allons parler davantage de l’impact qu’ont subi les nombreuses agences de location des voitures, suite à la pandémie du Coronavirus.

Lire également : Que valent les pneus rechapés ?

Un bref état des lieux, après le confinement

Les sociétés qui travaillaient au quotidien dans la location des voitures haut-de-gamme pour touristes et autres, ont subi un impact plus important, car les locaux ont été fermés pendant une période plus ou moins longue, occasionnant d’énormes pertes. C’est le cas des agences de location de voiture à la ville de Fés, où l’activité n’était plus du tout considérée comme utile. Même si elles avaient l’autorisation de fonctionnement, la fermeture des agences de location et la suspension de diverses activités, ajoutées à la baisse des revenus de la population, ont entrainé les rendements de plus en plus faibles, avec les baisses à plus de 50% du volume normal.

Puisque les gens ont peur du virus, ils préfèrent s’isoler, ce qui a un fort impact sur la demande.

Lire également : Machineryline : présentation de cette plateforme de vente en ligne pour l'équipement industriel

Bien que malgré le virus, l’activité soit considérée comme essentielle, l’autorisation de fonctionnement dans certains cas dépendait des autorités. Dans le cas de l’agence de location de voiture à Fes, Sezo Car par exemple, l’autorisation d’ouverture n’a pas été autorisée par le maire de la ville pendant un bon moment.

Pourtant, la location des voitures est un service essentiel, utile et important. En cas de pandémie, c’est une véritable alternative plus sûre pour la population, car elle garantit la mobilité et évite les encombrements dans les transports en commun, ce qui contribue à diminuer le risque de propagation du virus.

Les avis des agences de location sur les pertes dues au confinement

Pour les agences de location de voiture de la ville de Fès, les pertes furent assez énormes, non seulement parce que les populations restées confinées ont favorisé la fermeture des locaux, mais aussi et surtout parce qu’il fallait mettre en place dans tous les bureaux des solutions édictées par le gouvernement pour limiter la propagation du virus.

Non seulement il fallait dans certains cas arrêter complètement les activités, mais en plus, il fallait dépenser de l’argent pour prendre des mesures de sécurités contre la maladie, ce qui a sérieusement impacté le chiffre d’affaires.

Quelques dispositions prises après le confinement par les agences de location de voitures au Maroc

Il faut rappeler ici que ces dispositions sont toujours liées à l’impact du virus sur les activités des agences de voyage, occasionnant des dépenses supplémentaires, jusqu’à ce jour.

Par mesure de prudence, la plupart des agences de location au Maroc se sont engagées pour le bien-être de chaque client et de chaque chauffeur, dans le but d’empêcher la propagation du virus. Ces agences de location de voiture ont mis en place des comités pour suivre en permanence l’évolution des cas constatés et les déterminations des autorités gouvernementales à définir des actions, en fonction de la criticité de la prolifération du virus sur le territoire marocain.

Le maintien du fonctionnement des agences de location dans certaines villes spécifiques est encore très surveillé, sur la base de la détermination du gouvernement, qui est à pied d’œuvre pour lutter contre la propagation du virus.

De nos jours, les agences de location de véhicules continuent leurs activités, mais avec la plus grande attention concernant les procédures d’hygiène. Ces procédures concernent principalement :

  • Le nettoyage des points de contact tels que le volant, les poignets des portières intérieures et extérieures, les ceintures de sécurité, etc.
  • Les parkings et les locaux reçoivent régulièrement des équipes de stérilisation, pour un nettoyage encore plus poussé et approfondi.
  • Et pour l’hygiène personnelle, des tubes de solution d’hydro-alcoolique sont disponibles dans différents bureaux, afin que le public et les clients puissent se désinfecter à tout moment.

Même si la location des voitures peut être un moyen de déplacement très sûr dans la plupart des grandes villes du Maroc, le secteur d’activité subit toujours les rafles de la maladie, bien que les choses reviennent progressivement à l’ordre.

Les répercussions du Covid-19 sur le transport en commun au Maroc

Le Covid-19 a aussi eu un impact significatif sur le transport en commun au Maroc. Les autorités ont décidé de limiter l’accès aux transports en commun afin de prévenir la propagation du virus.

Les compagnies nationales de transport ferroviaire et routier ont été contraintes d’annuler plusieurs voyages, entraînant des perturbations pour les voyageurs réguliers et occasionnels. Cette situation a causé une baisse considérable dans les chiffres d’affaires des entreprises concernées.

La société nationale de transport urbain (M’dina Bus) a aussi pris des mesures pour prévenir la propagation du virus parmi ses passagers. La capacité maximale des bus est limitée à 50 %, avec obligation pour chaque personne de porter un masque facial. Des stations mobiles équipées de désinfectants sont aussi mises à disposition dans certains arrêts.

Ces mesures n’ont pas suffi pour empêcher la prolifération du virus sur le territoire marocain. À titre illustratif, on peut citer l’épidémie qui s’est produite dans la ville touristique d’Essaouira vers la fin juillet 2020, suite notamment à un rassemblement trop important autour d’un concert public gratuit organisé lors du festival Gnaoua et Musiques du Monde.

Il va sans dire que cette épidémie a entraîné une hausse importante des cas positifs au niveau national, rendant ainsi difficile toute reprise normale aux différents modes de transport en commun. Le gouvernement a donc été contraint de rappeler les mesures préventives et apprentissages nécessaires pour protéger la population contre cette maladie.

Les initiatives de l’État pour soutenir le secteur du transport pendant la crise sanitaire

Face à cette situation difficile, l’État marocain a pris des initiatives pour soutenir les entreprises de transport impactées par la crise sanitaire.

Effectivement, le gouvernement a mis en place un plan d’aide financière destiné aux sociétés de transport qui ont subi une baisse significative dans leurs activités suite à la pandémie. Ce plan prévoit notamment des prêts garantis par l’État ainsi qu’un report du paiement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises concernées.

Le ministère chargé du Transport a annoncé la mise en place d’une commission spéciale chargée d’étudier les mesures nécessaires pour accompagner la reprise progressive des activités de transport sur tout le territoire marocain. Cette commission est composée de représentants de différentes associations professionnelles ainsi que des autorités publiques compétentes.

Parmi les solutions envisagées figurent notamment l’amélioration de l’accès au financement pour les professionnels du secteur, la mise en place de dispositifs sanitaires appropriés dans tous les moyens de transport publics et privés ainsi que le développement d’une stratégie nationale globale visant à renforcer davantage ce secteur vital pour l’économie nationale.

Vous devez prendre des mesures pour répondre aux besoins spécifiques des clients qui souhaitent louer une voiture en toute sécurité.

Parmi ces mesures, on peut citer la mise en place d’un processus renforcé de nettoyage et de désinfection des véhicules entre chaque location, l’installation d’équipements de protection individuelle pour le personnel ainsi que la mise à disposition du gel hydroalcoolique dans les agences. Certaines compagnies ont mis en place des politiques tarifaires attractives pour encourager leurs clients à utiliser leur service malgré les restrictions liées au Covid-19.

vous pourriez aussi aimer