Quelle est la durée de vie d’un pneu ?

Les pneus sont sans doute ce qui permet à tout véhicule de rouler. Ces derniers doivent donc être en bon état afin de vous permettre de conduire sereinement votre voiture. Ceci étant, il devient important de connaitre la durée de vie des roues de votre véhicule afin d’éviter des mauvaises surprises. Vous découvrirez dans cet article, toutes les informations nécessaires pour estimation la validité de vos pneus.

Combien de temps dure un pneu ?

Tout d’abord, sachez que la durée de vie d’un pneu est le nombre de kilomètres qu’il est capable d’effectuer avant de devenir complètement inutilisable. Elle est généralement comprise en 20 000 et 90 000 kilomètres. Les pneus neufs (premium) auront une durée de vie plus longue tandis que ceux d’occasions vont très vite s’user.

A lire aussi : La tendance des véhicules de loisirs : et si vous succombiez à votre tour ?

Lorsque vous achetez un engin neuf, que ce soit une voiture ou une moto, votre vendeur se doit de vous renseigner sur la durée de vie exacte des pneus. Mais même si c’est le cas, sachez que cette durée de vie dépend des conditions d’utilisation des pneus. Elles impactent clairement le temps de vie d’un pneu vu que celui-ci ne dépasse généralement pas les 50 000 kilomètres.

Qu’est-ce qui provoque l’usure d’un pneu ?

Comme sus-évoquée, la durée de vie d’un pneu est fortement influencée par des facteurs externes. On peut citer : l’état du bitume, la météo, les charges que portent le véhicule et la manière de conduite. Lorsque l’état (la qualité) du bitume ou de la route se trouve être inadapté au pneu, ce dernier se détériore très rapidement. Les routes montagneuses, d’habitude très courbes, accidentées et disposant de nombreux lacets, dégradent très vite les pneus. Celles en pente nécessitent une consommation excessive de gomme, réduisant ainsi la durée de vie des pneus.

Lire également : Où trouver un mandataire automobile ?

La météo influe également sur le temps de vie d’un pneu. Lorsqu’il fait un temps glacial, comme en hiver par exemple, l’idéal serait d’adopter des pneus capables de supporter les basses températures. De même, en temps de chaleur, une longue exposition des pneus au soleil détruit leur gomme. Un tel fait rend alors la conduite inconfortable.

Comme annoncés précédemment, les charges que portent le véhicule et la manière de la conduire, sont aussi déterminantes dans la durée de vie des pneumatiques. Lorsque le véhicule transporte une charge considérable, le poids de ce dernier rejaillit sur les pneus. Ce phénomène limite leur solidité et par conséquent leur durabilité.

durée de vie d'un pneu

En ce qui concerne la conduite, le facteur destructeur des pneus est la vitesse et l’usage brusque des freins. Autrement dit, si vous appuyez trop souvent sur les freins alors que vous conduisez à une vitesse nettement élevée, vos pneus ne peuvent durer longtemps, parce que votre acte provoque la destruction rapide des gommes. Notez aussi que, outre les facteurs externes sus-cités, il existe aussi des facteurs internes qui peuvent nuire à vos pneus. Il s’agit le plus souvent, de l’état des valves qui maintiennent la pression à l’intérieur des pneus.

Prolonger la durée de vie d’un pneu est-il possible ?

Prolonger la longévité de vos pneus est tout à fait possible. La première phase d’un processus de prolongement est la vérification répétée des systèmes de maintenance de la pression : les valves. Le contrôle quotidien des valves, malgré le fait qu’il soit considéré comme un exercice très banal, est d’une importance capitale. Des valves abîmées réduisent considérablement la pression de l’aire dans vos pneus en fragilisant ainsi toute la roue. Vous ne serez plus en mesure de manœuvrer votre engin comme il se doit. Les pneus subiront de grandes déformations qui les endommageraient définitivement.

La deuxième solution qui s’offre à vous quand il s’agit de prolonger la durée de vie de vos roues est la vérification de l’équilibrage de ces dernières. Cet exercice va vous permettre de mieux répartir la charge du véhicule afin de supprimer les conséquences liées aux frottements observés au niveau des points de friction.

La troisième solution concerne le choix de vos pneus. Plusieurs conducteurs pensent que le choix des pneus d’occasions reste de loin la solution la plus économique. Tout d’abord, plusieurs études ont clairement démontré qu’un choix des pneus premium est plus judicieux. Malgré qu’ayant des prix un peu élevés, les pneus premium offrent aux conducteurs dès leurs achats, un temps de vie nettement supérieure (4 à 5 ans). Or les pneus d’occasions se dégradent presque au bout d’un an ou deux.

En regardant de près ces statistiques préétablies, la question de savoir quel pneu choisir pour une durée de vie prolongée ne se pose plus. Vous n’aurez qu’à juger par vous-même, si dépenser de l’argent chaque année pour vos pneus était mieux que d’en dépenser une fois en quatre ou cinq ans. Lorsque la dégradation du pneu est avancée, votre roue sera tout le temps exposée à des crevaisons. Afin que les conducteurs changent d’eux même leurs pneus quand ils sont abîmés, l’article 314-1 du Code de la route explique clairement que leurs toiles ne doivent jamais apparaître. Il est aussi mentionné que la surface du pneu, doit être dépourvue de toute coupure ou déchirure.

Comment vérifier l’état d’usure de ses pneus ?

Afin de prolonger la durée de vie de vos pneus, il est nécessaire que vous puissiez les entretenir régulièrement. Pour ce faire, savoir comment vérifier leur état d’usure est primordial. La première chose à considérer est la profondeur des rainures du pneu.

Pour rappel, les pneus ont une profondeur minimale autorisée sur le marché qui s’élève à 1,6 mm en Europe et 2/32ème aux USA. Pour une utilisation optimale et une meilleure adhérence sur route mouillée ou enneigée (pour les saisons hivernales), il est recommandé de changer les pneus dès que la profondeur des rainures atteint 3 mm.

Il existe aussi un autre moyen approuvé pour évaluer l’âge d’un pneu : son code DOT (Department Of Transportation).

Le DOT se compose habituellement de seize lettres et chiffres : quatre lettres identifiant le fabricant du pneumatique suivi par deux chiffres indiquant sa taille et type constructeur. Les quatre derniers chiffres représentent quant à eux la date où le produit a été fabriqué selon un format standardisé sous forme WWYY.

Par exemple si le dernier groupe comporte ‘0317’, cela signifie que votre roue a été produite au cours du mois trois (mars) en 2017.

Au-delà des éléments techniques, il y a aussi des signaux visuels qui peuvent alerter sur l’usure de ses pneus. Par exemple, une usure régulière et uniforme sur toute la largeur du pneu est un signal que vos rouages sont bien équilibrés. En revanche, si l’usure est localisée soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la bande de roulement, cela peut indiquer un problème d’alignement des rouages.

Les pneumatiques peuvent aussi présenter des signaux visibles comme des bosses ou des craquelures sur leur surface. Ces derniers traduisent souvent une perte d’élasticité du caoutchouc utilisé pour fabriquer le pneu.

Pensez à bien considérer tous ces éléments quand vous décidez si oui ou non votre vieux pneu doit être remplacé. Gardez en tête que plus tôt vous identifiez les problèmes liés aux usures irrégulières et autres anomalies visuelles, plus tôt vous serez en mesure d’y remédier pour prolonger la longévité de vos pneus.

Les conséquences d’une utilisation prolongée de pneus usés

Dans la précédente section, nous avons vu qu’il était essentiel de vérifier régulièrement l’état d’usure de ses pneus pour garantir leur durabilité et leur performance. Certains automobilistes peuvent être tentés de prolonger l’utilisation des rouages au-delà du stade où ils auraient dû les remplacer.

Est-ce une bonne idée ? Absolument pas ! Utiliser des pneumatiques usés peut affecter sérieusement la sécurité routière, ainsi que votre portefeuille.

Le premier risque est celui lié à la perte d’adhérence sur sol mouillé ou enneigé. Effectivement, avec une profondeur de rainures inférieure à 3 mm (ou 1,6 mm), les capacités adhésives sont grandement réduites, ce qui augmente le temps et la distance nécessaires à l’arrêt en cas de freinage brusque.

Un manque d’adhérence peut aussi causer une instabilité dans les virages ou lorsqu’on s’engage dans une courbe rapide, pouvant entraîner une perte totale ou partielle du contrôle du véhicule.

En plus des dangers potentiels pour vous-même et vos passagers lorsqu’on conduit avec des pneumatiques usagés, il y a aussi un impact financier important. À court terme, cela peut sembler économique, mais vous ferez face aux frais supplémentaires tôt ou tard lorsque vous serez obligé de, par exemple :
• changer tous vos quatre pneus en même temps,
• payer une amende pour conduite dangereuse ou non-conformité aux règles,
• ou encore faire face à des frais médicaux importants suite à un accident.

L’utilisation de pneumatiques usés peut aussi avoir des répercussions sur l’environnement. Les particules fines (PM) émises par les rouages sont nocives et contribuent fortement à la pollution atmosphérique.

Gardez donc ces risques en tête si jamais vous êtes tenté de prolonger l’usage de vos vieux pneus au-delà du stade où ils auraient dû être remplacés. Il n’y a rien qui puisse justifier le fait de mettre votre sécurité en danger ni celle des autres sur la route.

vous pourriez aussi aimer