Accident de la route : que rembourse votre assurance auto ?

Un accident de la route peut arriver à tout moment. C’est pour cette raison qu’il est préférable de souscrire à une assurance auto pour profiter d’une couverture optimale lorsque c’est le cas. Toutefois, une assurance auto ne couvre pas tous les dommages en cas de sinistre responsable ou non responsable.

Les remboursements en cas de sinistre responsable

Lire également : Essai Moto : Honda Varadero 125 DX

On parle de sinistre responsable lorsque l’assuré est l’auteur ou le responsable de l’accident qui s’est produit. Dans ce cas de figure, le remboursement des dégâts causés est réalisé avec une prise en compte de l’assurance auto et des garanties auxquelles l’assuré a souscrit. Ainsi, l’assurance auto va couvrir en premier lieu les dommages matériels ou corporels causés à un tiers. Si l’assuré veut profiter d’une indemnisation des dommages qu’il a subis, il doit avoir souscrit à une assurance tous risques. Les montants de remboursement accordés lorsqu’il s’agit d’un accident responsable sont calculés sur la base des conditions générales et particulières du contrat.

Les remboursements en cas d’accident non responsable

A voir aussi : Comment importer une voiture depuis le Royaume-Uni ?

Lorsque l’assuré n’est pas l’auteur du sinistre qui est arrivé, on parle d’accident non responsable. Ici, deux options s’offrent à l’assuré. En premier lieu, lorsque le conducteur responsable de l’accident est identifié et assuré, la convention IRSA liant les assureurs entre eux entre en vigueur. Autrement dit, votre société d’assurance va prendre en charge le montant de votre indemnisation pour le compte de la société d’assurance du conducteur fautif.

Mais lorsque le conducteur responsable n’est pas assuré ou n’a pas été identifié, vous pouvez être indemnisé par votre assureur en cas de souscription à une assurance tous risques. C’est aussi le cas lorsque vous avez percuté un animal sauvage. Si vous n’avez souscrit qu’à une garantie dommages collision, votre assureur ne vous indemnisera que si le fautif n’est pas assuré.