CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT D’ACHETER UNE VOITURE D’OCCASION

Si l’achat d’un véhicule neuf en concession ne présente pas de risques pour l’acheteur, pour acheter une voiture d’occasion, des points d’attention sont à prévoir, notamment pour les ventes entre particuliers afin d’éviter les « pièges ».

Vérifiez la conformité de la carte grise

En France, un véhicule ne peut appartenir qu’à une seule entité qu’il s’agisse d’une personne physique ou morale. Chaque véhicule a donc une carte grise (ou un certificat d’immatriculation) unique dans laquelle est mentionné le nom de son propriétaire ainsi que tous les détails sur celui-ci.

A lire en complément : 4 conseils pour bien renégocier son contrat d'assurance auto

Ainsi, avant d’acheter une voiture d’occasion, il est très important de vérifier l’authenticité de la carte grise, véritable carte d’identité du véhicule qui contient :

  • Le numéro d’immatriculation du véhicule.
  • L’identité du propriétaire actuel.
  • Les caractéristiques du véhicule.
  • La conformité du véhicule avec les détails des contrôles techniques.
  • La date de première immatriculation.

Pour vérifier l’authenticité d’une carte grise, 3 points doivent être analysés scrupuleusement :

A découvrir également : Les meilleures voitures hybrides en 2019

  • Le numéro d’immatriculation : Il est affiché en haut à gauche, dans la case A de la carte grise. Il doit correspondre au numéro inscrit sur la plaque d’immatriculation du véhicule. Si c’est bien le cas, la carte grise est conforme.
  • Le numéro de série : Il est important de comparer le numéro inscrit sur la carte grise avec celui du véhicule. Le numéro de série apparaît un peu partout sur le véhicule, notamment sur le moteur ou les vitres.
  • L’authenticité de la signature : Il est aussi très important de vérifier l’authenticité de la signature, qui doit être la même que celle figurant sur la carte d’identité du vendeur.

Assurez-vous que le carnet d’entretien est à jour

Fourni par le constructeur lors de l’achat d’un véhicule neuf, le carnet d’entretien est également un élément clé à vérifier lors de l’achat d’un véhicule d’occasion, car il répertorie toutes les informations liées aux révisions effectuées et aux futures échéances.

Grâce à ces informations, vous saurez si les entretiens périodiques ont toujours été réalisés à temps ou non. Un retard d’entretien peut endommager les pièces mécaniques et des défaillances peuvent se produire ultérieurement, et donc influencer le prix de vente.

Toutes les autres réparations ayant été effectuées sur le véhicule doivent également être présentes. Par exemple, si un véhicule a été accidenté, les réparations doivent être mentionnées, car ceci a une incidence sur le coût, même si les réparations ont été effectuées.

Ces informations sont importantes puisqu’elles permettent de connaître les pannes qui se sont produites sur le véhicule et, éventuellement, les pièces qui ont été remplacées. Vous aurez ainsi une idée de l’état du véhicule.

Autres points à surveiller

Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion, il est aussi très important de vérifier le procès-verbal du contrôle technique. En France, une voiture ne peut pas être vendue sans avoir passé le contrôle technique, même si le propriétaire souhaite la vendre pour pièce détachée.

Vérifiez donc que le procès-verbal est bien disponible et date de moins de 6 mois. S’il s’agit d’un procès-verbal de contrôle initial nécessitant une contre-visite, il doit dater de moins de 2 mois.

Il est également important de vérifier que le véhicule ne fait l’objet d’aucun gage ou d’opposition à la vente. Lors de la déclaration de la cession du véhicule auprès de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) le vendeur obtiendra un certificat de situation administrative (CSA, anciennement certificat de non-gage) qu’il devra remettre à l’acheteur.

Pendant sa déclaration sur le site de l’ANTS, le vendeur recevra également un code de cession d’une validité de 15 jours et qu’il devra remettre à l’acheteur au moment de la vente.

Enfin, le vendeur recevra également le Formulaire CERFA n°15776, un certificat de cession qui doit être imprimé en deux exemplaires et qui devra être signé par les deux parties (vendeur et acheteur).

Une fois la vente finalisée, le vendeur doit vous fournir le dossier complet du véhicule, dont l’ancienne carte grise barrée et marquée « vendu le » suivie de la date sous le format jour/mois/année.

vous pourriez aussi aimer