Quelles pièces faut-il entretenir régulièrement dans une voiture ?

Une voiture est composée d’un certain nombre de pièces cruciales pour son bon fonctionnement mais aussi pour votre sécurité. Tous ces éléments doivent être entretenus régulièrement. Découvrez comment dans cet article.

Les pneus : un entretien indispensable pour votre sécurité

Plus de la moitié des automobilistes français roule avec un ou des pneus sous-gonflés. Pourtant, de nombreuses études ont montré le rôle essentiel des pneumatiques pour garantir la sécurité au volant.

A lire aussi : Turbulences et trous d’air, quelle est la différence ?

En effet, les pneus détériorés provoquent chaque année plus de 150 000 accidents en Europe. Ils sont responsables de 9 % des accidents mortels sur autoroute.

Elément de liaison entre la chaussée et le véhicule, les pneus sont les garants du freinage et de la bonne tenue de route.

A lire aussi : Quels sont les gestes à adopter pour bien profiter de sa pocket bike ?

Vous devez respecter les pressions de gonflage conseillées par le constructeur, qui déterminent votre sécurité. Les pneus se dégonflent naturellement : ils perdent 0,2 bar environ tous les trois mois.

Par conséquent, nous vous conseillons de vérifier et d’ajuster la pression de vos pneus au moins une fois par mois.

Effectuez cette opération à froid, après une pause de plus de 2 heures ou en n’ayant pas roulé plus de 10 kilomètres.

Si vous remarquez que l’un de vos pneumatiques perd plus de 0,4 bar par mois, consultez rapidement un garagiste. Vérifiez également l’état des valves ainsi que de leur capuchon.

La courroie de distribution : un élément essentiel pour le moteur

La courroie de distribution est indispensable au bon fonctionnement de votre moteur. Elle intervient pour synchroniser le mouvement des pistons et des soupapes, pendant le cycle de combustion. Elle entraîne également la pompe à eau, un organe clé du refroidissement du moteur.

La durée de vie de la courroie de distribution reste extrêmement variable. Elle peut s’élever à 60 000 kilomètres comme à 240 000 kilomètres selon l’âge de la voiture et le type de moteur.

Nous préconisons un changement tous les cinq ans pour les véhicules anciens, tandis que les courroies des véhicules les plus récents peuvent durer dix ans.

Le filtre à particules et le catalyseur : des pièces à entretenir soigneusement

Le filtre à particules est une enveloppe en acier qui contient un catalyseur à oxydation, un piège à particules, un capteur de température ainsi qu’un capteur de pression différentielle.

Il permet d’assurer deux fonctions cruciales : l’une d’elles est réalisée par le catalyseur à oxydation et l’autre par le piège à particules.

Le catalyseur à oxydation transforme les gaz en sortie de combustion (méthane, monoxyde de carbone et oxygène) en dioxyde de carbone et en vapeur d’eau, par oxydation. Le piège à particules, quant à lui, filtre les particules fines et moins fines, avant de les éliminer.

Un filtre à particules est conçu pour ne pas être remplacé durant toute la durée de vie du véhicule. Cependant, il est généralement nécessaire de le nettoyer ou le remplacer une fois au moins, lorsqu’il s’encrasse.

Rendez-vous alors sur le site du vendeur spécialisé www.krosfou.fr. Trois méthodes permettent de régénérer votre filtre à particules.

  • La régénération passive s’applique lorsque le véhicule est utilisé sur de longues distances. Les gaz atteignent une température suffisante pour naturellement brûler les particules absorbées et nettoyer le filtre à particules.
  • Si l’usage de votre véhicule interdit cette régénération naturelle, des capteurs de pression peuvent détecter que le FAP est en train de se boucher. Ils déclenchent alors une procédure de régénération active, sans impact sur votre conduite.
  • À défaut, une technique de régénération forcée peut être réalisée par un professionnel.

Les plaquettes et les disques de frein : à rôder soigneusement après leur remplacement

Voici des pièces essentielles pour le bon fonctionnement du système de freinage de votre véhicule, et donc pour votre sécurité.

Nous vous conseillons de remplacer vos plaquettes et disques de frein tous les 30 000 ou 45 000 kilomètres. Cependant, quelques conseils de bon sens peuvent vous permettre d’optimiser leur durée de vie. Par exemple, si l’épaisseur du disque de frein est supérieure à 1 mm, changez-les sans tarder.

Si vos plaquettes de frein viennent d’être changées, il est important de les rôder soigneusement. Votre but est de créer une couche de transfert afin d’améliorer la friction des disques et des freins et permettre un freinage moins dur.

Pour commencer, assurez-vous de vous trouver dans une zone peu circulante pour éviter de mettre en danger les autres usagers de la route.

Commencez par rouler jusqu’à 70 km/h, avant de ralentir doucement. Répétez cette opération trois fois. Faites refroidir vos plaquettes de freins en roulant modérément pendant quelques minutes.

Puis, roulez jusqu’à 100 km/h et passer à 25 km/h. Répétez cette opération huit à dix fois. De façon générale, adoptez une conduite assez souple pendant les deux cents premiers kilomètres.

Faites attention aux autres pièces importantes

Les quelques éléments énumérés ci-dessus ne constituent que quelques-unes des pièces à entretenir soigneusement dans votre automobile.

Nous n’avons par exemple pas parlé du filtre à huile, à renouveler tous les 20 000 kilomètres, ou encore des bougies et de la batterie.

vous pourriez aussi aimer